Découverte du Pérou et d'une très belle ONG locale

Un pays connu pour ses couleurs
Un pays connu pour ses couleurs

Inutile de prétendre le contraire, comme vous avez pu le constater la Bolivie fut un véritable coup de coeur et il n'a pas été facile de passer la frontière alors que tant de lieux restaient à découvrir. Cependant cette étape du voyage était programmée pour faire la plus belle transition possible vers une destination majeure d'Amérique du Sud, le Pérou. 

Si le nom de ce pays évoque tout de suite le Machu Picchu, les Incas, les grands condors des Andes ou encore la flûte de Pan, le pays peuplé de 31 millions d'habitants est depuis peu en pein développement. Son économie est parmi les plus performantes d'Amérique Latine, et bien que de nombreux progrès restent à faire, les secteurs de la santé, de l'éducation ou encore les transports sont en net progrès. Le Pérou se démarque aussi par une faune et une flore incroyables, et se caractérise notamment par une mégadiversité biologique (comme seulement 17 pays au monde) et possède près de 8000 espèces endémiques. Avec une partie montagneuse du côté des Andes, une côte propice au surf, un désert et la jungle amazonienne, le Pérou est un pays d'extrêmes et de contrastes et c'est dans ce contexte que nous souhaitions visiter une école afin de mieux comprendre quelle est la vie quotidienne dans un pays longtemps très pauvre aujourd'hui en plein boum. 

Le mont Misti, à seulement 12km de Arequipa
Le mont Misti, à seulement 12km de Arequipa

L'école que nous avons visité se trouve à Arequipa. C'est la deuxième plus grande ville du pays après la capitale Lima, située à 2335m d'altitude, elle est connue dans le pays car située juste au pied du mystique et mythique volcan Misti au coeur des Andes. Arequipa est une ville vraiment très agréable où nous avons adoré flâner dans les rues coloniales. "La cité blanche" comme on l'appelle compte de très nombreux monuments, tous splendides, et encore aujourd'hui dégage une certaine richesse et prospérité. En son centre les boutiques y sont branchées, les rues impeccablement nettoyées, les maisons grandes et la sécurité constante. 

Pourtant à seulement 40mn de bus du centre-ville, de nombreux "barrios" se sont développés au fil du temps et la situation y est clairement différente... C'est dans le barrio de Flora Tristan que nous sommes allés durant une semaine grâce à l'ONG HOOP, qui avec son école d'anglais présente sur place depuis 5 ans a su créer une véritable communauté dans laquelle nous avons été invités. 

 

Lire la suite