Projet Peach, toute une organisation !

Cette semaine, pas d’album photo ou de reportage sur une école, mais plutôt un article un peu spécial. Nous sommes en Thaïlande où nous planifions la suite des aventures et souhaitons vous parler un peu de cet aspect du voyage.

 

En effet comme vous le savez, nous faisons désormais des publications chaque dimanche sur le site depuis le début du mois de Février afin de vous tenir informés au maximum de ce que l’association fait et des avancées du projet, et bien entendu vous raconter un peu aussi ce que nous vivons. Si ce rythme de publication est maintenant possible c’est parce que nous sommes tous deux impliqués comme jamais dans le projet et pouvons ainsi nous répartir les taches hebdomadaires qui nous incombent.

Mais nous avons récemment réalisé que nous n’avions jamais clairement expliqué tout ce que nous devons, mais aussi essayons de faire et vu vos nombreux retours à ce sujet, voici une petite séance de rattrapage !

L’organisation d’un projet comme celui-ci est vraiment semblable à la gestion d’une petite entreprise, et même si nous sommes en voyage nous devons nous occuper de son activité, sa communication, sa comptabilité, son financement, ses partenariats et essayer de la développer durablement. Avec toute cette activité, nous avons donc une sorte de « cahier des charges » et faisons de notre mieux pour chaque semaine remplir nos objectifs de travail tout en essayant de profiter des lieux et de leur culture au maximum.

Olivia en pleine discussion avec Piseth, directeur d'Osmose.
Olivia en pleine discussion avec Piseth, directeur d'Osmose.

Recherche et correspondance avec les écoles : C’est la plus grosse partie du travail et de très loin. Si lors du départ les écoles des deux voire trois premiers pays étaient trouvées et les accords de principe passés, il reste plusieurs pays au programme et si pour certains nous avons déjà un partenariat, tout reste à faire pour d’autres. Il faut donc faire des recherches via des contacts sur place et par internet, trouver une école qui corresponde aux critères du projet ce qui réduit fortement la liste et demande de nombreuses recherches, et enfin entrer en contact. La correspondance avec les écoles  commence dès ce moment, continue de manière régulière jusqu’à notre rencontre et se prolonge après avec l’envoi des photos de nos échanges et des nouvelles régulières du référent rencontré et de sa classe afin d’entretenir une relation à long terme dans le cadre du projet.

 

Tout ceci prend vraiment beaucoup de temps chaque semaine, environ une journée complète de travail que nous essayons de répartir en petites sessions afin que ce ne soit pas trop chronophage. 

 

Communication : C’est un énorme chantier que nous sommes vraiment en train de développer. Si nous avions beaucoup communiqué au lancement du projet, la mise en place de ce dernier et le début du voyage nous a ralentis dans notre objectif. Aujourd’hui nous mettons toute notre énergie afin de nous faire plus connaitre ce qui devient vital pour la pérennité du projet. De nos jours la communication passe surtout par les réseaux sociaux et avant tout par Facebook qui est absolument incontournable pour qu’une association comme la nôtre partage du contenu et des informations. Nous nous efforçons donc d’y être de plus en plus présents, de varier les contenus et de partager notre page avec d’autres associations, projets éducatifs, etc… Nous avons actuellement 318 followers et avons pour objectif d’atteindre les 1000 d’ici le mois d’août. Encore une fois n’hésitez pas à partager notre page sur facebook c’est à l’heure actuelle la meilleure manière de nous aider ! Le lien est ici

 

 

Notre communiqué de presse dont nous sommes très fiers est aussi un outil essentiel de la communication et est envoyé à des médias, des journalistes spécialisés, associations pour l’éducation interculturelle ou encore des écoles susceptibles de promouvoir le projet. A travers tout cela, le but n’est pas de chercher un coup de pub pour lever des fonds mais plutôt de faire connaitre le projet afin de promouvoir l’échange interculturel, de véhiculer les valeurs que nous défendons et d’assurer un avenir à cette association dans laquelle nous mettons toute notre énergie mais que nous sommes très heureux et fiers de représenter.

 

Engagements envers nos partenaires :

 

L’enfant@hôpital : Nous travaillons depuis le début du projet avec cette formidable association. Il est vrai que nous n’avons pas beaucoup communiqué dessus car nous ne voulions que cela devienne un argument « commercial ». Cette association permet en fait à des voyageurs volontaires de partager leur voyage avec une classe pour enfants en difficultés, malades, handicapés ou en réinsertion. Nous partageons donc notre voyage avec une classe d’enfants du Centre de la Croix Faubin à Paris. Ces enfants sont lourdement handicapés, pour certains paralysés et ce projet leur permet une fois par semaine de s’évader de ce quotidien difficile.

Chaque semaine, nous avons donc pour mission de leur écrire un petit reportage racontant notre voyage et des anecdotes, le tout illustré par quelques photos. Nous avons aussi  le plaisir de répondre à leurs questions (parfois surprenantes) sur le reportage de la semaine précédente, et croyez-nous ces enfants sont très curieux !! Cela prend environ une demi-journée et nécessite une bonne connexion internet car tout ce fait sur un site web dédié, ce que nous n’avons pas toujours. Nous devons donc parfois anticiper plusieurs jours en avance quitte à enchainer les articles et surtout avoir une organisation rigoureuse pour respecter notre calendrier afin de ne pas décevoir les enfants qui attendent nos nouvelles avec impatience ! Voici un petit lien vers le site de l’association si vous souhaitez en apprendre plus : site internet.

 

Marco Vasco : Notre mécène principal est aussi notre premier partenaire dans cette aventure (agence de voyage sur mesure) et en remerciement de leur participation et en tant qu’agents de voyage passionnés nous avons fait le choix de les soutenir dans leur démarche de trouver de nouveaux produits differenciants et responsables. Bien entendu ces derniers doivent correspondre à nos valeurs mais dans cette nouvelle tendance du tourisme qui consiste à passer du temps avec l’habitant voire dormir chez lui, il est intéressant de trouver un moyen d’améliorer la vie des locaux tout en proposant aux touristes de vivre un réel échange interculturel, parfois même dans les écoles mais en évitant absolument le côté « zoo » et voyeuriste que l’on peut parfois trouver. Nous essayons donc quand nous entendons parler d’acteurs intéressants sur place de les rencontrer et leur donner un contact avec l’agence.

La liste pourrait encore et encore s’allonger car vous vous doutez bien que tous nos hébergements ne sont pas réservés en avance, nous devons donc tous les quelques jours trouver notre prochain hébergement et cela prend du temps car il s’agit de choisir un emplacement proche de l’école que nous allons voir par exemple pour limiter les frais sur place, mais aussi trouver le meilleur rapport qualité prix afin de limiter aussi au maximum le cout pour l’association. Nous devons ensuite organiser notre transport jusqu’à lui (en bus, en train, en avion ou en bateau rien que ça), sans cesse améliorer ou revoir notre itinéraire, rechercher et envoyer les contreparties des kissbankers, répondre aux emails qui sont de plus en plus nombreux, trier et traiter nos photos pour le site et la page facebook, faire des vidéos, etc….

Peach s'adapte à tous les environnements.
Peach s'adapte à tous les environnements.

Bref il nous semblait important de partager cela avec vous car il est parfois difficile de se rendre compte de tout ce qu’implique la gestion d’une telle aventure mais aussi pour vous parler de notre quotidien sur place.

Bon ok on pourrait croire que l’on se plaint comme ça, mais là nous faisons un break de quelques jours et regardez d’où on vous écrit !!!

 

En gros, rassurez-vous donc quand même, nous commençons à trouver notre équilibre et prenons bien entendu aussi un peu de temps pour nous, afin de nous imprégner de la culture chaque fois très riche de ces pays et les visiter au mieux, et cela reste un vrai plaisir de travailler sur ce projet et d’y consacrer du temps, nous ne serions pas là autrement et nous sommes très reconnaissants de vivre cette grande aventure !

 

N’oubliez pas encore une fois de partager et faire vivre le site internet et la page facebook si vous souhaitez nous donner un coup de pouce.

 

Bonne semaine à tous !

Romain et Olivia.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Alice (dimanche, 26 février 2017 22:33)

    Coucou la Team Peach. Trop contente de vous lire et d'en apprendre encore plus sur votre quotidien. Je vous embrasse et bien sur on partage !! (Ce banc devant cette plage de sable blanc me fait rêver !) ;)

  • #2

    Bruno (mardi, 28 février 2017 21:36)

    Bravo à l'équipe Peach qui est en première ligne. On aimerait être avec vous mais vos géniales photos restituent bien l'ambiance et la magie de la rencontre d'autres êtres humains et d'enfants en particulier !
    Super votre retour sur les enfants de la Croix Faubin.
    De tout coeur avec vous depuis la grisaille parisienne,
    BM for peach

  • #3

    mouchet-vienne huguette (samedi, 04 mars 2017 18:04)

    Bloquée par la pluie...devant mon écran, je viens de découvrir plein de "rapports" que j'avais occultés, et je me "régale" de vos commentaires (comme toujours).
    J'essaie d'augmenter vos "auditeurs"...mais en ce moment il est difficile de les décrocher de la politique et des élections ! ! ! !
    Ce que vous faites est formidable , continuez....Rentrant dans les premiers jour de ma"90ième Année" je me régale en vous accompagnant même si ce n'est que "virtuel"! ! ! .Plein de Bisous . Midette.

  • #4

    midette mouchet-vienne (dimanche, 12 mars 2017 17:56)

    Je ne sais pas si mon message vous parvient... Me le confirmer si "oui". Ce que vous faites est "formidable". continuez. De tout cœur avec vous. Midette